Skip to main content



Avec Decidemos
Décidons nous-mêmes ! En route vers 2022

Accord de coalition

Accord de coalition démocratique aux élections françaises

Notre accord de coalition aux élections repose sur la défense d’une réelle démocratie, c’est-à-dire d’un régime où la population réellement souveraine qui décidera elle-même supérieurement (des choses les plus importantes, à commencer par la Constitution) ; notre coalition lutte donc contre l’oligarchie (le fait qu’une petite proportion de la population décide pour la plupart, placés sous leur tutelle).

Elle prône donc une grande égalité politique, et la solidarité envers les plus faibles.

Nous prônons diverses revendications démocratiques : les assemblées de tirés au sort, à commencer par une assemblée de citoyens tirés au sort pour la rédaction d’une constitution démocratique ensuite soumise à référendum(s), les référendums d’initiative citoyenne, l’obligation du référendum pour toute réforme constitutionnelle (comme en Suisse), l’effectivité du vote blanc, l’iségorie lors de référendums (égalité médiatique du pour et du contre, ou des diverses options), l’élection sans candidats pour des mandats exécutifs.

 

Notre coalition fonctionnera en interne démocratiquement : le choix des candidats se fera démocratiquement (par élection sans candidats ou tirage au sort selon le choix local) et localement (par des concitoyens de chaque circonscription et non par une commission électorale supérieure).

Pour respecter la parité obligatoire, on pourra juste inverser les candidatures masculine et féminine, facilement et prioritairement dans les circonscriptions où la désignation se ferait par tirage au sort, puis si cela ne suffit pas prioritairement dans celles où l’écart entre les résultats entre une femme et un homme est le plus réduit.

Les candidats s’engagent à respecter une charte, en particulier les obligeant à consulter les citoyens pour leurs votes et actions, sous peine d’exclusion de notre coalition. Notre communauté pourra exiger une contribution assez élevée (décidée par référendums) de leurs indemnités si elle la juge trop élevée. Elle pourra aussi participer démocratiquement au choix des assistants (parlementaires ou autres).

Les candidats ne seront mis en avant classiquement, mais le message (par exemple pas de photo sur les affiches, le nom en petit sur les affiches, professions de foi ou bulletins de vote (comme l’avait fait cette candidate artistique qui avait eu les meilleurs résultats des candidats démocrates aux législatives de 2012. Voir les liens.).

Les décisions pourront se prendre par référendums internes des individus adhérant à la coalition. Un outil informatique, une plateforme internet démocratique pourra être utilisée pour cela.

Les administrateurs pourront ainsi être élus (sans candidatures) par les  individus.

Une transparence, publication de la trésorerie (elle aussi soumise à référendums) est exigée.

Les adhérents individuels de la coalition s’inscrivent sur une carte, surtout les référents de circonscription législative, départementaux et régionaux, choisis eux-mêmes démocratiquement et localement, et devant respecter une charte. Ils servent à la mise en réseau de notre coalition, à la diffusion des informations, et à l’organisation locale.